ASIE/ TERRE SAINTE – Panneaux solaires à l’université de Bethléem et dans les écoles catholiques, pour protéger la “maison commune” et concentrer les ressources sur les activités éducatives

 10 total views,  1 views today

Jérusalem – Alors que le “Temps de la Création”, une période de l’année où les chrétiens de différentes confessions à travers le monde sont invités à prier et à travailler ensemble pour le soin de la “maison commune”, s’ouvre cette année; la conscience écologique croissante des baptisés se reflète également dans les choix concrets et opérationnels effectués par diverses institutions ecclésiales dans le cadre de leurs activités pastorales, caritatives et éducatives.
C’est également dans ce contexte que s’inscrit la série d'”accords” signés par la Mission pontificale en Terre Sainte avec les institutions académiques et scolaires catholiques pour encourager ces institutions à utiliser des sources d’énergie renouvelables dans le but de répondre à leurs besoins énergétiques. Concrètement, les accords prévoient le lancement d’une série de projets techniques – financés également grâce aux fonds offerts par l’organisation caritative allemande Misereor – qui permettront aux écoles et aux institutions académiques chrétiennes d’installer des panneaux solaires capables de couvrir jusqu’à la moitié des besoins énergétiques de chaque institution.
Les premières institutions académiques impliquées dans le projet sont l’université de Bethléem et deux institutions éducatives – l’école des Frères des écoles chrétiennes et le collège Terrasanta – situées à Beit Hanina, une banlieue de Jérusalem. Dans une vidéo publiée par le Christian Media Center, les représentants des différentes institutions scolaires et académiques concernées expriment leur satisfaction et leur gratitude pour une initiative qui permettra à ces institutions d’économiser des ressources financières destinées à couvrir leurs besoins en énergie, ressources qui pourront être investies dans l’embauche de nouveau personnel et la modernisation des installations nécessaires au soutien des activités d’enseignement et d’éducation.
La Mission pontificale en Terre Sainte a été fondée en 1949 à l’instigation du Pape Pie XII dans le but premier d’aider les réfugiés palestiniens après la création de l’État d’Israël. L’organisation promeut et soutient toujours des initiatives caritatives, humanitaires et éducatives destinées aux “nécessiteux en Terre Sainte, Palestiniens et Israéliens, de tout âge et de toute croyance”.
“Aujourd’hui – a rappelé le Pape François lors de l’audience générale qui s’est tenue le mercredi 1er septembre dans la salle Paul VI – nous célébrons la Journée mondiale de la sauvegarde de la création”. Le souverain Pontife a ajouté que ce jour marque “le début du temps de la Création, qui s’accomplira le 4 octobre, en la fête de Saint François d’Assise”. “Avec le Patriarche œcuménique Bartholomée et l’Archevêque de Canterbury, Justin Welby”, a ajouté l’Évêque de Rome, “nous avons préparé un message qui sera diffusé dans les prochains jours”. Avec les frères et sœurs de différentes dénominations chrétiennes, nous prions et travaillons pour notre maison commune, en ces temps de crise mondiale grave.