ASIE/TURKMENISTAN – Préparation de la Communauté catholique à la Semaine Sainte

Ashgabat – « Nous travaillons afin de programmer tous les offices de la Semaine Sainte et de passer de Saintes Pâques. Pâques est pour nous, petit troupeau de fidèles catholiques en cette terre, une occasion pour témoigner de notre foi. Le Dimanche des Rameaux, nous prévoyons une procession publique de tous les membres de notre communauté. Généralement, nous représentons l’entrée du Christ à Jérusalem avec la participation de nombreuses personnes qui, au passage de Jésus, lancent à Ses pieds des vêtements, des branchages ou des fleurs ». C’est ce que raconte à l’Agence Fides le Père Andrzej Madej OMI d’origine polonaise, Supérieur de la Missio sui iuris au Turkménistan.
Le religieux organise actuellement les activités de la communauté locale, après une longue période d’absence pour motifs institutionnels. « Je suis revenu d’Indonésie il y a quelques jours seulement. A Djakarta, au cours de ces dernières semaines, s’est en effet tenu une importante réunion des Oblats de Marie Immaculée, à laquelle j’ai participé. Chaque année, notre Supérieur général et son Conseil visitent un continent et rassemblent tous les membres de notre Congrégation présents dans cette zone géographique, pour un moment de vérification et de programmation. Dès lors, tous les six ans, nous sommes impliqués dans le cadre de cette rencontre. Outre à moi, qui représentais l’action des Oblats au Turkménistan, étaient présentes tous les confrères représentant la Congrégation dans 14 pays d’Asie ».
Le long voyage du Père Madej avait débuté en février dernier lorsqu’il était arrivé à Rome pour participer à la rencontre sur la protection des mineurs au sein de l’Eglise et à la visite Ad Limina des Evêques d’Asie centrale, du 25 février au 4 mars. A ce rendez-vous a fait suite celui de Djakarta.
La communauté catholique turkmène est constituée de quelques 250 fidèles, qui se réunissent dans la Chapelle de la Transfiguration du Seigneur dans la capitale, Ashgabat. Ce petit troupeau est gouverné par deux prêtres des Oblats de Marie Immaculée alors qu’un troisième devrait s’unir à la mission en juillet prochain. L’Eglise locale est renée en 1997 lorsque Saint Jean Paul II institua la Missio sui iuris locale. Pendant trois ans, la présence des Oblats de Marie Immaculée a été admise seulement comme « représentation de l’Ambassade du Vatican ». Au départ, les rencontres avaient lieu dans des habitations privées et la Messe était célébrée sur le territoire diplomatique de la Nonciature apostolique d’Ashgabat. En 2010, le gouvernement turkmène a reconnu officiellement la présence catholique.

da: www.fides.org
I contenuti del sito sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale