Make us Happy! Subscribe our YouTube Channel. We don't accept donations, and this is the best way to sustain our work.
Scarica subito gratis il file PDF del testo della trasmissione

Charles Baudelaire – L’Albatros

Souvent, pour s’amuser, les hommes d’√©quipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons tra√ģner √† c√īt√© d’eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
Lui, nagu√®re si beau, qu’il est comique et laid!
L’un agace son bec avec un br√Ľle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait!

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la temp√™te et se rit de l’archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de g√©ant l’emp√™chent de marcher.


I commenti qui sono chiusi.