EUROPE/ITALIE – Les martyrs vietnamiens, source d’encouragement pour les communautés catholiques

 30 total views,  1 views today

Rome – Célébrer avec foi et dévotion la fête des Saints Martyrs vietnamiens, canonisés en 1988 par le Pape Jean-Paul II : c’est dans cet esprit que, la veille de la fête du Christ Roi, plus de deux cents membres de l'”Association des religieux et laïcs vietnamiens” qui étudient, vivent et accomplissent leurs diverses missions à Rome, se sont réunis avec divers groupes de pèlerins venus des États-Unis et d’Europe, au sanctuaire de Santa Maria delle Grazie alle Fornaci, près de la Basilique Saint-Pierre.
“Sanguis Martyrum, semen Christianorum” – “Le sang des martyrs, la semence des chrétiens”. Les paroles de l’apologiste Tertullien ont été réitérées à l’assemblée liturgique comme un rappel et un défi par le père Tran Manh Duyet, vice-postulateur de la cause de canonisation des saints martyrs vietnamiens, s’adressant à l’assemblée lors de la messe solennelle de commémoration, célébrée en vue de la fête liturgique de ces martyrs, qui est fixée dans le calendrier liturgique au 24 novembre.
Le 19 juin 1988, sur la place Saint-Pierre, le Pape saint Jean-Paul II a canonisé 117 Vietnamiens qui ont versé leur sang pour témoigner de l’Évangile de Dieu entre 1745 et 1862, parmi lesquels 21 missionnaires d’Espagne et de France, ainsi que 96 du Vietnam. Ce nombre n’est toutefois plus représentatif des 100 000 martyrs du Vietnam au cours de la période allant du XVIIe au XIXe siècle.
La canonisation d’un groupe aussi important est un événement sans précédent”, a déclaré Mgr Tran, “Le processus de préparation a été un véritable défi, car l’une des conditions essentielles pour la canonisation d’un saint est qu’il y ait au moins un miracle”. Mais un miracle pour tous les membres du groupe était presque impossible. Grâce à Dieu, par sa bonne volonté, le Saint Pape Jean-Paul II a reconnu un miracle indéniable, à savoir le développement miraculeux de l’Église au Vietnam à travers une longue histoire de persécution. Partant de zéro, le nombre de catholiques est passé à près de 6 millions pendant cette période. Cette évolution ne peut s’expliquer en dehors de la volonté de Dieu.
Les fidèles présents ont noté que célébrer et faire revivre les exemples héroïques de la vie et de la foi des saints ancêtres, est une source importante d’encouragement pour les communautés catholiques vietnamiennes, en particulier dans la situation difficile de la pandémie. Appartenant à un petit peuple qui a survécu à tant de souffrances dues à la guerre et à la haine, les catholiques vietnamiens puisent dans leurs origines une force inépuisable pour continuer à avancer vers un avenir meilleur.