EUROPE/ITALIE – Une messe pour le Myanmar, en souvenir de la manifestation du 8-8-1988

 59 total views,  1 views today

 Belluno – La résistance du peuple birman à la junte militaire se poursuit à l’intérieur et à l’extérieur du pays alors que, six mois après le coup d’État militaire du 1er février, le “Conseil d’administration de l’État” s’est autoproclamé “gouvernement provisoire” avec le général Min Aung Hlaing comme Premier ministre. À l’étranger, la diaspora birmane a fixé une nouvelle date, le dimanche 8 août, pour commémorer une date historique, connue par ses quatre chiffres : 8.8.88. C’est à cette date, le 8 août 1988, que les étudiants de l’Université des arts et des sciences de Rangoon et de l’Institut de technologie de Rangoon ont commencé à manifester contre le régime du général Ne Win. Les protestations des étudiants se sont étendues à tout le pays et des centaines de milliers de moines, de professionnels et de personnes ordinaires se sont joints à eux. Le 18 septembre, les manifestations ont été écrasées dans le sang par un coup d’État militaire qui a imposé le “Conseil d’État pour la restauration de la loi et de l’ordre”. Pour commémorer cette date, ainsi que la situation actuelle, des manifestations ont eu lieu dans de nombreux pays où la diaspora birmane est présente pour rappeler cet événement et ses suites contemporaines, qui ont vu le retour au pouvoir d’une junte militaire.
En Italie, la “Journée spéciale pour le Myanmar” a eu lieu à Auronzo di Cadore, dans la province de Belluno . L’Église catholique s’est montrée solidaire du peuple birman en célébrant une “messe spéciale pour le Myanmar” à 11 heures dans l’église Santa Giustina, paroisse de Villagrande . “C’est une messe que nous avons voulu célébrer pour cette situation difficile au Myanmar – dit le curé de la paroisse, le père Renzo Roncada, à l’Agence Fides – et nous avons accueilli avec plaisir l’initiative de la communauté birmane en Italie”. Thuzar Lin, porte-parole de la Communauté résidant en Italie, lui fait écho : “Dans le passé, nous avons organisé des journées mondiales qui se sont tenues simultanément dans le monde entier, en Italie à Rome, Milan et Venise. Cette fois, les communautés de chaque pays ont choisi de manière autonome comment organiser le souvenir de 8.8.88”.
Le choix d’Auronzo di Cadore n’est pas fortuit : “La municipalité d’Auronzo di Cadore est aux côtés du peuple du Myanmar depuis le début du coup d’État”, explique Thuzar, rappelant la déclaration officielle des autorités civiles de libérer les dirigeants et les prisonniers politiques et de cesser le recours à la violence. Une photo d’Aung San Suu Kyi, la dirigeante birmane dont le charisme a émergé lors des événements tragiques de 1988, a également été affichée dans la mairie. La communauté d’Auronzo di Cadore nous a donné l’occasion d’organiser une journée pour le Myanmar”, a conclu Thuzar, “et nous l’en remercions infiniment.
Cette journée a permis de réitérer l’appel à la libération des prisonniers politiques et à une intervention plus ferme de la communauté internationale. Une initiative a également été lancée pour sensibiliser à la situation dramatique au Myanmar et à la manière dont les militaires putschistes utilisent la pandémie de Covid-19 comme une arme pour se maintenir au pouvoir. Une vente de souvenirs donnés par des résidents birmans en Italie a eu lieu à l’église de Santa Giustina : les recettes ont été affectées à des dons humanitaires pour le Myanmar.