EUROPE/RUSSIE – La communauté catholique prie le Rosaire pour la paix avec le Pape

di | 05/30/2022

Moscou – ” J’invite tous les fidèles à prier ensemble le chapelet, ici dans la Cathédrale, le mardi 31 mai, en communion avec le Pape François, à la fin du mois de mai qui, comme nous le savons, est dédié à la Sainte Vierge Marie. Nous nous joignons au Pape et, à travers lui, à l’Eglise universelle, pour implorer le don de la paix en Ukraine et dans toutes les parties du monde où il existe des conflits trop souvent oubliés”. C’est par ces mots que Mgr Paolo Pezzi, Archevêque métropolitain de la Mère de Dieu à Moscou, au terme de la célébration de la solennité de l’Ascension, qu’il a présidée dans la cathédrale catholique de Moscou bondée de fidèles, a annoncé hier, 26 mai, la participation de la communauté catholique de Moscou au Rosaire voulu par le Pape François. Comme l’a appris l’Agence Fides, les fidèles pourront suivre la retransmission en direct de l’événement dans la cathédrale elle-même. Ensuite, l’Archevêque Pezzi présidera la célébration eucharistique, au cours de laquelle ils prieront pour la paix.
L’Église catholique de Russie s’est immédiatement mobilisée pour venir en aide aux réfugiés et aux personnes ayant besoin d’aide en raison de la situation en Ukraine. À cette fin, comme nous l’apprenons sur le site officiel de la cathédrale , il est possible de faire un don par trois canaux différents : la Caritas de Saratov , qui aide directement les réfugiés dans la région de Rostov ; la Fondation interreligieuse pour la promotion de projets humanitaires ; et l’Archidiocèse de la Mère de Dieu à Moscou, qui envoie ensuite les sommes données directement au Saint-Siège. La raison de faire des dons de chacune des manières indiquées est la contribution de solidarité envers les réfugiés. La cathédrale catholique de Moscou, dédiée à l’Immaculée Conception de Marie, est un bâtiment néo-gothique construit au début du XXe siècle. Comme tous les autres bâtiments destinés au culte situés sur le sol soviétique, il a traversé les différentes étapes de l’histoire contemporaine de l’Église en Russie : fermé en 1938, au moment des “grandes purges staliniennes”, il a été profané et utilisé par le régime communiste comme entrepôt et marché, pour être rendu à l’Église catholique après l’effondrement de l’URSS et être reconsacré en 2005. Aujourd’hui, les catholiques en Russie représentent moins de 1% de la population totale de la Fédération.

Read More

I contenuti del sito fides.org sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.