EUROPE/RUSSIE – Un marché libre dans la paroisse pour le soutien mutuel des fidèles

di | 05/18/2022

Moscou – ” Le marché libre n’est pas seulement un échange d’objets : c’est aussi un lieu où les gens s’entraident, dans une atmosphère joyeuse “. C’est ainsi que Nataliya Zykova, de la paroisse catholique moscovite de l’Immaculée Conception de la Sainte Vierge, définit l’initiative Free-market, dont la neuvième édition s’est tenue ces derniers jours. L’idée est née en 2016, lorsque, se promenant dans Moscou avec son mari Dmitry, elle est tombée sur ” un espace étrange, avec des gens joyeux, des vêtements, des livres, de la limonade et des biscuits “, raconte Nataliya. ” Nous avons demandé de quoi il s’agissait et on nous a répondu qu’il s’agissait de stands où les gens échangeaient des objets gratuitement “. De retour chez nous, nous avons pensé à proposer une initiative similaire dans la paroisse”.
Ainsi, en décembre 2017, un groupe de sept catholiques moscovites a organisé la première édition du Free-market, un marché d’occasion sur le terrain de la cathédrale catholique, siège de l’évêché métropolitain de la Mère de Dieu. Les articles exposés dans les stands sont les plus variés et tous en bon état. Celui qui vient jeter un coup d’œil et en choisit un, laisse en échange un objet dont il veut se débarrasser, toujours en bon état, qui sera exposé avec les autres produits : une façon aussi de sensibiliser les gens à l’utilisation responsable des ressources de la planète, une question souvent négligée dans ces pays. L’échange a lieu gratuitement et ceux qui le souhaitent peuvent laisser une offrande libre pour les frais d’organisation. Ainsi, ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter des vêtements peuvent, par exemple, recevoir un pull ou une paire de chaussures en échange d’une tasse ; et chacun, quelles que soient ses possibilités économiques, peut recycler ses propres objets, contribuant ainsi à la préservation de la création. Nataliya et Dmitry se disent ravis de voir comment l’initiative, au fil des ans, a vu l’implication de tant d’autres volontaires et peut maintenant continuer même sans leur participation directe. Nataliya relève la beauté d’une initiative qui a également porté ses fruits au niveau des relations humaines : “Au fil des ans, le marché libre a offert à de nombreuses personnes la possibilité de se rencontrer et de partager leurs besoins, également dans une optique de soutien fraternel : souvent, après un premier contact, des liens durables et des amitiés significatives naissent. C’est l’une des façons de mettre en pratique les paroles de saint Paul aux Galates : “Portez les fardeaux les uns des autres” : c’est pour cela que le marché libre est né.

Read More

I contenuti del sito fides.org sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.