Web Analytics

Static Wikipedia: Italiano -Inglese (ridotta) - Francese - Spagnolo - Tedesco - Portoghese
 
Esperanto - Napoletano - Siciliano - Estone - Quality - New - Chinese Standard  - Simple English - Catalan - Gallego - Euskera
Wikipedia for Schools: English - French - Spanish - Portuguese
101 free audiobooks - Stampa Alternativa - The Open DVD - Open Bach Project  - Libretti d'opera - Audiobook PG

Cantons suisses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les 26 cantons suisses sont les États souverains de la Confédération suisse. Il s'agit des cantons d'Appenzell Rhodes-Extérieures, d'Appenzell Rhodes-Intérieures, d'Argovie, de Bâle-Campagne, de Bâle-Ville, de Berne, de Fribourg, de Genève, de Glaris, des Grisons, du Jura, de Lucerne, de Neuchâtel, de Nidwald, d'Obwald, de Saint-Gall, de Schaffhouse, de Schwytz, de Soleure, du Tessin, de Thurgovie, d'Uri, du Valais, de Vaud, de Zoug et de Zurich.

Les 26 cantons ont chacun leur propre constitution, parlement, gouvernement et tribunaux. Six d'entre eux étaient considérés jusqu'il y a peu comme des demi-cantons : Nidwald, Obwald, Appenzell Rhodes-Intérieures, Appenzell Rhodes-Extérieures, Bâle-Ville et Bâle-Campagne. Actuellement[1], ces 6 entités sont des États à part entière et sont nommés cantons, bien qu'ils ne disposent toujours que d'un siège au lieu de deux au Conseil des États [2] et qu'ils ne comptent que pour moitié dans le calcul de la majorité des cantons lors des votations fédérales.

Les abréviations de deux lettres utilisées pour les cantons suisses sont largement utilisées. Par exemple elle servent aux plaques d'immatriculation et au code ISO 3166-2 avec le préfixe « CH- » (ex: CH-SZ pour le canton de Schwytz).

Sommaire

[modifier] Liste des cantons suisses

Abr Armoiries Canton1 Depuis Chef-lieu Population² Surface
[km²]
Densité
[hab./km²]
Nombre de communes Langues officielles
ZH Zurich (Zürich) 1351 Zurich 1 284 052 1 729 742 171 allemand
BE Berne (Bern) 1353 Berne 958 897 5 959 161 399 allemand, français
LU Lucerne (Luzern) 1332 Lucerne 359 110 1 493 241 107 allemand
UR Uri 1291 Altdorf 34 948 1 077 32 20 allemand
SZ Schwytz (Schwyz) 1291 Schwytz 138 832 908 153 30 allemand
OW Obwald (Obwalden) 1291 Sarnen 33 755 491 69 7 allemand
NW Nidwald (Nidwalden) 1291 Stans 40 012 276 145 11 allemand
GL Glaris (Glarus) 1352 Glaris 38 084 685 56 3 allemand
ZG Zoug (Zug) 1352 Zoug 107 171 239 448 11 allemand
FR Fribourg (Freiburg) 1481 Fribourg 258 252 1 671 155 170 français, allemand
SO Soleure (Solothurn) 1481 Soleure 248 613 791 314 126 allemand
BS Bâle-Ville (Basel-Stadt) 1501 Bâle 184 822 37 4 995 3 allemand
BL Bâle-Campagne (Basel-Landschaft) 1501 Liestal 267 166 518 516 86 allemand
SH Schaffhouse (Schaffhausen) 1501 Schaffhouse 73 866 298 248 34 allemand
AR Appenzell Rhodes-Extérieures (Appenzell Ausserrhoden) 1513 Herisau³ 52 509 243 216 20 allemand
AI Appenzell Rhodes-Intérieures (Appenzell Innerrhoden) 1513 Appenzell 15 300 173 88 6 allemand
SG Saint-Gall (Sankt Gallen) 1803 Saint-Gall 461 810 2 026 228 90 allemand
GR Grisons (Graubünden, Grischun, Grigioni) 1803 Coire 187 920 7 105 26 211 allemand, romanche, italien
AG Argovie (Aargau) 1803 Aarau 574 813 1 404 409 232 allemand
TG Thurgovie (Thurgau) 1803 Frauenfeld 235 764 991 238 80 allemand
TI Tessin (Ticino) 1803 Bellinzone 324 851 2 812 116 244 italien
VD Vaud 1803 Lausanne 662 145 3 212 206 382 français
VS Valais (Wallis) 1815 Sion 294 608 5 224 56 160 français, allemand
NE Neuchâtel 1815 Neuchâtel 168 912 803 210 62 français
GE Genève 1815 Genève 433 235 282 1 536 45 français
JU Jura 1979 Delémont 69 292 838 83 83 français
CH Suisse (Schweiz, Svizzera, Svizra) 1291 Berne 7 508 739 41 285 182 2 889 allemand, français, italien, romanche4

Notes :

  1. entre parenthèses le nom du canton dans ses langues officielles autres que le français
  2. au 31 décembre 2006 ('La population de la Suisse 2006' sur le site de l'Office fédéral de la statistique)
  3. siège du gouvernement et du parlement (le siège de l'autorité judiciaire est Trogen)
  4. au niveau fédéral, le romanche est reconnu comme langue nationale mais pas officielle

[modifier] Évolution

La Confédération suisse s'est construite par alliances et conquêtes progressives à travers les siècles.

Les trois cantons primitifs :

La Confédération des VIII cantons :

La Confédération des XIII cantons :

La République helvétique (1798-1803) a vu le redécoupage arbitraire des anciens cantons. Le mécontentement fut tel que Bonaparte établit l'Acte de Médiation en 1803, restaurant les anciennes communautés dans leurs grandes lignes, mais créant de nouveaux cantons :

La Suisse moderne :

[modifier] La Cinquième Suisse

Icône de détail Article détaillé : Cinquième Suisse.

Le terme de Cinquième Suisse est notamment utilisé lors de commentaires après des votations ou des élections pour désigner les Suisses de l'étranger. Plus de six cent mille expatriés sont recensés [3]. Parmi ceux-ci, 70 % ont une double nationalité [3].

[modifier] Voir aussi

[modifier] Références

  1. Chancellerie fédérale Votation populaire du 18 avril 1999
  2. Page d'accueil Assemblée fédérale deux sièges pour chacun des 20 cantons et d'1 siège pour chacun des 6 demi-cantons
  3. ab Statistique des Suisses de l'étranger Consulté le 27 septembre 2007

[modifier] Liens internes

[modifier] Lien externe

commons:Accueil

Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur Cantons suisses.