Web Analytics

Static Wikipedia: Italiano -Inglese (ridotta) - Francese - Spagnolo - Tedesco - Portoghese
 
Esperanto - Napoletano - Siciliano - Estone - Quality - New - Chinese Standard  - Simple English - Catalan - Gallego - Euskera
Wikipedia for Schools: English - French - Spanish - Portuguese
101 free audiobooks - Stampa Alternativa - The Open DVD - Open Bach Project  - Libretti d'opera - Audiobook PG

Espagnol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article concerne la langue espagnole. Pour les autres significations du mot espagnol, voir Espagnol (homonymie).
  Espagnol ou castillan
(español o castellano)
 
Parlé en Amérique latine (sauf au Brésil et dans les Guyanes), Espagne, Guinée équatoriale, Philippines.
En tant que seconde langue : Belize, Maroc et Sahara occidental.
Région Europe (Espagne), Amérique (Amérique latine, Caraïbes et États-Unis), Afrique (Guinée équatoriale, Sahara occidental, Océanie (Rapanui), Asie (Philippines et quelques communautés).
Nombre de locuteurs 400 millions (500 si l'on compte les pratiquants secondaires)[2]
Classement 3
Typologie SVO + VSO [3] Syllabique
Classification par famille

 -  Langues indo-européennes
    -  Langues italiques
       -  Langues romanes
          -  Langues ibéro-romanes
             -  Castillan

(Dérivée de la classification SIL)
Statut officiel et codes de langue
Officielle
en
Argentine, Bolivie, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, Équateur, Espagne, Guinée équatoriale, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Nouveau-Mexique (États-Unis), Panama, Paraguay, Pérou, Porto Rico (USA), République dominicaine, Sahara occidental, Salvador, Uruguay, Venezuela (Philippines jusqu'en 1987)
Régi par Association des académies de la langue espagnole (Académie royale espagnole plus 21 autres académies de la langue espagnole existant dans le monde)
ISO 639-1 es
ISO 639-2 spa
ISO/DIS
639-3
(en) spa
type : L (langue vivante)
étendue : I (langue individuelle)
SIL SPN
Échantillon

Le célèbre principe du Don Quichotte de la Manche:

Capítulo I

En un lugar de la Mancha, de cuyo nombre no quiero acordarme, no ha mucho tiempo que vivía un hidalgo de los de lanza en astillero, adarga antigua, rocín flaco y galgo corredor.

Voir aussi : langue, liste de langues, code couleur

L’espagnol, ou castillan, est la langue romane commune de l'Espagne et de nombreuses nations d'Amérique, ainsi que d'autres territoires dans le monde associées à un moment de leur histoire à l'ancienne métropole. Sound ? Écouter l'espagnol Fiche.

Sommaire

[modifier] Distinction entre espagnol et castillan

Le terme espagnol est recommandé par l'Académie Royale Espagnole (Real Academia Española, RAE), et l'association des académies de la langue espagnole pour désigner une langue parlée par 480 millions de personnes, car c'est la dénomination internationale (Spanish, espagnol, Spanisch, spagnolo, etc.). On peut dire que l’espagnol est la troisième langue la plus parlée du monde (après l’anglais et le chinois).

La dénomination castillan est réservée, selon la même source, pour l'emploi dans les cas suivants :

  • Pour désigner le dialecte roman né et employé au royaume de Castille durant le Moyen Âge.
  • Pour se référer au dialecte moderne parlé actuellement dans les régions centrales espagnoles de Castille-et-León, Castille-La Manche et Madrid.
  • En Espagne, le terme castillan est aussi employé pour désigner la langue commune de l'État, en référence aux autres langues co-officielles de certains territoires autonomes comme le catalan, le basque et le galicien, considérées comme langues espagnoles.
  • En Argentine, au Chili, au Paraguay et en Uruguay on utilise le terme castillan plus souvent qu'espagnol.

[modifier] Géographie

Icône de détail Article détaillé : Espagnol (langue officielle).

L'espagnol est une langue impériale. L'espagnol est langue officielle de l'Espagne (co-officielle suivant les régions autonomes) en Europe (45 millions). En Amérique, les pays aux plus grandes populations hispanophones sont le Mexique (107 millions), la Colombie (45 millions), l'Argentine (40 millions), le Pérou (28 millions) et le Venezuela (26 millions). Elle est aussi la langue nationale de la Bolivie, du Chili, du Costa Rica, de Cuba, de la République dominicaine, de l'Équateur, du Guatemala, du Honduras, du Nicaragua, du Panama, du Paraguay, de Porto Rico, du Salvador et de l'Uruguay. L'espagnol est encore parlé par les communautés hispanophones des États-Unis (42,69 millions[1]), notamment dans les états du sud-ouest (Nouveau-Mexique, Californie, Texas, Arizona, Nevada, Colorado, Floride avec en tout plus de 18% d'hispanophones). Il y a également quelques locuteurs au Brésil (langue obligatoire à l'école primaire depuis 2005). En Afrique, l'espagnol est parlé en Guinée équatoriale, dans les villes du Sahara et dans des parties du nord du Maroc. En Asie, plus de 3 millions de locuteurs existaient aux Philippines, mais aujourd'hui il y en a moins de 100 000. Enfin, une variété du castillan appelée selon les auteurs ladino, judesmo, ispanyol ou judéo-espagnol est parlée par la communauté juive séfarade originaire de la péninsule ibérique en Israël, Turquie ou Gibraltar.

██ Pays ou l'espagnol est langue officielle. Situation aux États-Unis d'Amérique : ██ Pays et régions où l'espagnol est parlé sans avoir de reconnaissance officielle, ou où des créole d'origine espagnole sont parlés (chamorro, chavacano, papiamento, portuñol, etc) avec ou sans reconnaissance officielle, et des régions avec une influence hispanique importante.
██ Pays ou l'espagnol est langue officielle.
Situation aux États-Unis d'Amérique :
██ Pays et régions où l'espagnol est parlé sans avoir de reconnaissance officielle, ou où des créole d'origine espagnole sont parlés (chamorro, chavacano, papiamento, portuñol, etc) avec ou sans reconnaissance officielle, et des régions avec une influence hispanique importante.
Hispanophones dans le monde
par orde alphabétique par nombre
  1. Allemagne (410 000)
  2. Andorre (30 000)
  3. Argentine (41 248 000)
  4. Aruba (105 000)
  5. Australie (150 000)
  6. Autriche (1 970)
  7. Belgique (60 000)
  8. Belize (130 000)
  9. Bolivie (7 010 000)
  10. Bonaire (5 700)
  11. Brésil (1 700 000)
  12. Canada (272 000)
  13. Chili (15 795 000)
  14. Chine (250 000)
  15. Colombie (45 600 000)
  16. Corée du Sud (90 000)
  17. Costa Rica (4 220 000)
  18. Cuba (11 285 000)
  19. Curaçao (112 450)
  20. Équateur (10 946 000)
  21. Espagne (44 400 000 )
  22. États-Unis (41 000 000)
  23. Finlande (17 200)
  24. France (2 100 000)
  25. Guatemala (8 163 000)
  26. Guinée équatoriale (447 000)
  27. Guyana (198 000)
  28. Guyane française (13 000)
  29. Haïti (1 650 000)
  30. Honduras (7 267 000)
  31. Îles Vierges américaines (3 980)
  32. Israël (160 000)
  33. Italie (455 000)
  34. Japon (500 000)
  35. Koweït (1 700)
  36. Liban (2 300)
  37. Maroc (3 960 706)
  38. Mexique (106 255 000)
  39. Nicaragua (5 503 000)
  40. Nouvelle-Zélande (26 100)
  41. Panama (3 108 000)
  42. Paraguay (4 737 000)
  43. Pays-Bas (17 600)
  44. Pérou (26 152 265)
  45. Philippines (2 900 000)
  46. Porto Rico (4 017 000)
  47. Portugal (1 750 000)
  48. République dominicaine (8 850 000)
  49. Roumanie (7 000)
  50. Royaume-Uni (900 000)
  51. Russie (1 200 000)
  52. Sahara occidental (341 000)
  53. Salvador (6 859 000)
  54. Suède (39 700)
  55. Suisse (172 000)
  56. Trinidad et Tobago (32 200)
  57. Turquie (29 500)
  58. Uruguay (3 442 000)
  59. Venezuela (26 021 000)
  1. Mexique (106 255 000)
  2. Espagne (45 116 866)
  3. Colombie (44 831 434)
  4. Argentine (41 248 000)
  5. États-Unis (41 000 000)
  6. Pérou (26 152 265)
  7. Venezuela (26 021 000)
  8. Chili (15 795 000)
  9. Cuba (11 285 000)
  10. Équateur (10 946 000)
  11. République dominicaine (8 850 000)
  12. Guatemala (8 163 000)
  13. Honduras (7 267 000)
  14. Bolivie (7 010 000)
  15. Salvador (6 859 000)
  16. Nicaragua (5 503 000)
  17. Paraguay (4 737 000)
  18. Costa Rica (4 220 000)
  19. Porto Rico (4 017 000)
  20. Uruguay (3 442 000)
  21. Panama (3 108 000)
  22. Philippines (2 900 000)
  23. France (2 100 000)
  24. Portugal (1 750 000)
  25. Brésil (1 700 000)
  26. Haïti (1 650 000)
  27. Russie (1 200 000)
  28. Maroc (3 960 706)
  29. Royaume-Uni (900 000)
  30. Japon (500 000)
  31. Italie (455 000)
  32. Guinée équatoriale (447 000)
  33. Allemagne (410 000)
  34. Sahara occidental (341 000)
  35. Canada (272 000)
  36. Chine (250 000)
  37. Guyana (198 000)
  38. Suisse (172 000)
  39. Israël (160 000)
  40. Australie (150 000)
  41. Belize (130 000)
  42. Curaçao (112 450)
  43. Aruba (105 000)
  44. Corée du Sud (90 000)
  45. Belgique (60 000)
  46. Suède (39 700)
  47. Trinidad et Tobago (32 200)
  48. Andorre (30 000)
  49. Turquie (29 500)
  50. Nouvelle-Zélande (26 100)
  51. Pays-Bas (17 600)
  52. Finlande (17 200)
  53. Guyane française (13 000)
  54. Roumanie (7 000)
  55. Bonaire (5 700)
  56. Îles Vierges américaines (3 980)
  57. Liban (2 300)
  58. Autriche (1 970)
  59. Koweït (1 700)

[modifier] Variations et dialectes

[modifier] Variations en Amérique hispanique

Parmi les plus importantes mentionnons l'utilisation du vosotros (2e personne du pluriel, équivalent en Espagne au "vous" français lorsque l'on s'adresse à un ensemble de personnes tutoyées). Le pronom de la troisième personne du pluriel ustedes (qui sert en Espagne à s'adresser à un ensemble de personnes vouvoyées) lui est préféré en Amérique hispanique.

Notons également la prononciation ibérique de la consonne c (devant les lettres e et i) ou z (devant a, o et u), interdentale proche du th anglais de thick, alors que ce son est toujours prononcé comme un s en Amérique latine, un important trait commun avec le dialecte péninsulaire andalous et le canarien.

Il convient ici de remarquer que le castillan de l'Amérique hispanique a été largement influencé par les dialectes andalous et canariens. Ceci s'explique par le fait que la colonisation de l'Amérique hispanique et tous les échanges commerciaux avec celle-ci ont pendant longtemps été centralisés à Séville (les Canaries servant souvent d'intermédiaire avec la Péninsule Ibérique), ce qui permettait un meilleur contrôle de la Monarchie. C'est donc le dialecte andalous qui a été dominant chez les migrants (qui y passaient souvent de longs mois avant de pouvoir embarquer pour le Nouveau Monde). Quant à l'accent, le canarien est le plus proche, ce dialecte étant difficile à distinguer, même pour les hispanophones, de ceux de Cuba ou du Venezuela.

Soulignons également l'influence des nombreux esclaves africains déportés dans l'empire espagnol. Ceux-ci ont en effet développé une forme d'espagnol particulière au contact des colons tout en apportant leur accent africain.

De grandes différences peuvent exister au niveau lexical. Par exemple certains mots courant dans l'espagnol péninsulaire sont obscènes en Argentine ou au Mexique.

La prononciation de l'heure peut différer en Espagne et en Amérique. Pour ce qui est de la première moitié du cadran (12 à 6) l'usage est le même. Pour la deuxième moitié (6 à 12), il y a des variations. Par exemple, en Espagne 9h40 se dira "son las diez menos veinte" tandis qu'en Amérique latine on préfèrera généralement "faltan veinte para las diez", bien que le paradigme péninsulaire existe et soit quelquefois employé. 1h et 13h se dise de la même façon : "Es la una".

Pour illustrer ces différences on peut citer à titre d'exemple parmi les plus remarquables, en Amérique hispanique :

Castillan argentin
Castillan chilien
Castillan mexicain
Castillan péruvien

[modifier] Le spanglish

Une conséquence du contact de la langue espagnole avec l'anglais, est la formation d'un code mixte connu comme spanglish, qui est employé notamment par des locuteurs aux États-Unis. Cette variante de l'espagnol est étudiée dans certaines universités comme l'Université Amherst du Massachusetts.

Exemples de Spanglish (espagnol->anglais->spanglish) :

  • Banda->Gang->Ganga
  • Estacionar->To park->Aparcar
  • Coger->To catch->Cachar
  • Camioneta->Truck->Troca
  • Reloj->Watch->Wacho

[modifier] Vocabulaire

L'espagnol ressemble en de nombreux points au français, du fait de leur origine latine commune. Néanmoins, les évènements historiques que connurent ces deux pays ont imprégné les vocabulaires espagnol et français de manière très différente. En effet, l'espagnol connut une influence très importante de l'arabe au niveau lexical (environ 5000 à 6000 mots), héritage de l'époque musulmane, et fut aussi très influencé par l'ancêtre du basque (le castillan est en effet né dans le Cantabrique, une zone de l'Espagne où l'ancêtre du basque était alors parlé). Au contraire le français, dans sa prononciation a connu des influences germaniques. Ceci est visible par le système de cinq voyelles, la disparition de l' F initial de beaucoup de mots latins et par l'existence de mots espagnols d'origine basque. Par exemple, izquierda (gauche en espagnol) vient du mot basque ezkerra ; hijo (fils) vient du latin filium dont l' F initial a tout d'abord été prononcé de façon aspirée (graphiquement retranscrit par un h) avant de disparaître totalement de la prononciation. Le caló (dialecte espagnol du romaní, langue des Roms) a aussi notablement enrichi le vocabulaire espagnol, surtout au niveau de l'argot.

Appartenant à la même sous-branche que le portugais et le galicien (ce sont des langues ibéro-romanes), l'espagnol permet une certaine intercompréhension écrite avec ces deux langues.

Quelques mots espagnols d’origine arabe
Mot espagnol Traduction Mot arabe d'origine
aceite huile az-zeit (أَلْزيت) (idem)
aceituna olive az-zeitun (الزيتون) (idem)
albaricoque abricot āl-barqwq (الْبَرْقُوق) (la prune)
alcachofa artichaut āl-ḫaršwf (الخرشوف) (l'épine de la terre)
alcalde maire d'un village ou d'une ville āl-qāḍi (القاضي) (le juge)
aldea village ad-ḍay’ah (الضيعة) (le camp)
alguacilillo officier de corrida (Autrefois, agent de police qui remplissait à la fois les fonctions d'huissier, de sergent de ville et de gendarme en Espagne.) āl-ġazil (الغزل) (l'archer)
almohada oreiller āl-muḫaḍa (المخدة) (idem)
alquiler loyer āl-kirā (الكراء) (idem)
alubia haricot āl-lubiya (اللوبيا) (idem)
fulano type/mec fulān (فلان) (idem)
hasta jusque hatta (حتى) (idem)
he voici hā (ها) (idem)
majara fou maǧnwn (مجنون) (idem)
marfil ivoire ‘aẓm al-fīl) (عظم الفيل) (os d'éléphant)
marrano cochon (adjectif) mohharram (محرم) (interdit)
Ojalá Pourvu que Inša Allah (إن شاء الل) (Si Dieu le veut)
rehén otage rahn (رهن) (idem)
zanahoria carotte safunnárya(سفنارية) (idem, dial. tunisien)
Quelques mots espagnols d’origine caló (Gitan)
Mot espagnol Traduction
canguelo peur
mangar voler
menda personne/type
gilipollas con/personne non-intelligente
chalar rendre quelqu'un amoureux
chaval/a garçon/fille
cate/catear un coup/rater un examen
chungo difficile/malade/moche/pourri

[modifier] Écriture

Comme les autres langues romanes, l'espagnol a adopté l'alphabet latin et recourt à des diacritiques et des digrammes pour le compléter. Le tilde est peut-être le plus célèbre des diacritiques espagnols ; il donne naissance à un caractère considéré comme une lettre à part entière, Ñ ñ. D'autre part, l'accent aigu sert à indiquer les accents toniques irréguliers et à distinguer quelques homophones : les voyelles le portant sont les suivantes : Á á, É é, Í í, Ó ó et Ú ú. Enfin, le u porte un tréma dans de rares occasions, à savoir dans les suites güe et güi pour indiquer que le u se prononce (par exemple : bilingüe, « bilingue »).

Autrefois, on considérait que les digrammes ch et ll constituaient chacun une lettre distincte (elles avaient leur entrée dans le dictionnaire), mais on les traite aujourd'hui de plus en plus comme deux lettres séparées. Le N tildé est, à l'origine, aussi un digramme NN, le second N ayant été abrégé par suspension au moyen d'un trait devenu ondulé, ~. Bien que ce soient les scribes espagnols qui aient inventé la cédille (zedilla, « petit z »), celle-ci n'est plus utilisée depuis le XVIIIe siècle (le ç qui notait [ts] étant devenu un [θ] interdental noté z : lança est devenu lanza, « lance », ou c devant e et i : ciego, « aveugle »).

Le classement alphabétique, modifié en 1994, est décrit plus en détail dans l'article qui lui est consacré.

Enfin, les points d'exclamation et d'interrogation sont accompagnés par des signes du même type inversés, ¡ et ¿, placés au début de la proposition concernée (et non au début de la phrase) : ¿ Qué tal estás ? (« Comment vas-tu ? »), ¡ Qué raro ! (« Comme c'est étrange ! ») mais Si te vas a Sevilla, ¿ me comprarás un abanico ? (« Si tu t'en vas à Séville, tu m'achèteras un éventail ? »).

[modifier] Orthographe

La présentation de l'orthographe espagnole se résume à la phrase « En español, todo lo que se escribe se pronuncia. » (« En espagnol, tout ce qui s'écrit se prononce. ») Cette caractéristique rend son apprentissage aussi facile pour les hispanophones natifs, que pour les personnes désirant apprendre la langue. Les combinaisons de lettres ph rh et th ne sont pas utilisées, et seules les lettres c, n, l et r peuvent être doublées. (moyen mémotechnique : seules les lettres du prénom Carolina sont succeptibles d'être doublées.)

[modifier] Grammaire

Icône de détail Article détaillé : Grammaire espagnole.

L'espagnol suit les principes généraux des autres langues indo-européennes, c'est-à-dire, des langues nationales dont la grammaire est de type flexionnelle (les substantifs et les adjectifs ont un genre et un nombre, les pronoms se déclinent, les verbes se conjuguent suivant un modèle qui change en fonction de la personne).

[modifier] Littérature

Les prix Nobel de littérature en espagnol :

[modifier] Voir aussi

[modifier] Notes et références

  1. Annual Estimates of the Population by Hispanic Origin for the United States, May-2006 , sur [1]

[modifier] Articles connexes

wikt:

Voir « espagnol » sur le Wiktionnaire.

wikt:

Voir « castillan » sur le Wiktionnaire.

La Wikiversité possède des cours sur « Espagnol ».

[modifier] Liens externes

[modifier] Liens vers d'autres projets wikis

[modifier] Aide à la traduction

Autres langues