Web Analytics

Static Wikipedia: Italiano -Inglese (ridotta) - Francese - Spagnolo - Tedesco - Portoghese
 
Esperanto - Napoletano - Siciliano - Estone - Quality - New - Chinese Standard  - Simple English - Catalan - Gallego - Euskera
Wikipedia for Schools: English - French - Spanish - Portuguese
101 free audiobooks - Stampa Alternativa - The Open DVD - Open Bach Project  - Libretti d'opera - Audiobook PG

Tulipier de Virginie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wikipédia:Lecture d'une taxobox
Comment lire une taxobox
Tulipier de Virginie
Liriodendron tulipifera
Liriodendron tulipifera
Classification classique
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Magnoliidae
Ordre Magnoliales
Famille Magnoliaceae
Genre Liriodendron
Nom binominal
Liriodendron Tulipifera
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Magnoliales
Famille Magnoliaceae

Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :


Jaune, en automne
Jaune, en automne

Le tulipier de Virginie (Liriodendron tulipifera, du grec leiros, lis et dendron, arbre) est un arbre feuillu de la famille des Magnoliacées originaire du sud et de l'est des États-Unis d'Amérique[1].

Sommaire

[modifier] Distribution et habitat

Son aire de distribution s'étend de l'Arkansas et l'Alabama jusqu'au Michigan, New York et le sud du Canada[1]. Il pousse dans les sols bien drainés des bassins des rivières et évite les sols trop calcaire. Dans les forêts mixtes, il est associé au Noyer noir, au Caryer et au chêne blanc d'Amérique[1]. L'arbre supporte des gelées courtes jusque -30°C et apprécie énormément le soleil. Il a besoin de beaucoup d'eau en terrain bien drainé[1]. Son exploitation est étudiée actuellement dans le Sud-Ouest de la France (Béarn et le Pays basque) dont le climat humide lui conviendrait bien.

L'arbre a été introduit en Europe en 1663 et il est depuis courant dans les parcs du continent[1]. Il a été introduit en France à partir du début du XVIIIe siècle, notamment par de la Galissonnière. Le plus connu fut planté au Petit Trianon de Versailles pour la Reine Marie-Antoinette en 1771 et abattu par la tempête de décembre 1999.

[modifier] Description

Dans son habitat d'origine, il s'élève de 50 à 60 mètres (40 m en Europe) et peut y vivre jusqu'à 500 ans (environ 300 ans en Europe). Son tronc peut atteindre 2 mètres de diamètre[1].

Il se distingue avant tout par sa feuille (10 à 16cm). Celle-ci, caduque, simple, alterne comporte 4 lobes avec une échancrure nette. Le pétiole mesure jusque 10 cm. Elle est jaune-verte au printemps et en été, jaune en automne[1].

La fleur, hermaphrodite, est solitaire, dressée, comporte 9 tépales (pétales et sépales indifférenciés) dont 3 sépales vert clair entourant 6 pétales évoluant de vert très clair à blanc, jaune orangé à la base et légèrement odorante. Sa forme la fait ressembler à une tulipe, d'où le nom de l'espèce[1].

Elle donne un fruit conique dressé après 20 ans. À maturité, à partir d'octobre, il libère de nombreux akènes ailés (3 à 5 cm) ou samares simples (graines ailées, comparables à celle du frêne)[1].

Les jeunes branches sont rouge foncé tandis que l'écorce devient gris foncé, finement fissurée en vieillissant.

[modifier] Utilisation

En plus de l'ornement, celui-ci possède un bois de cœur brun utilisé pour la fabrication de mobilier[1]. On extrait de son écorce la liriodendrine, un alcaloïde succédané de la quinine.Son nectar est apprécié par les abeilles (du moins aux États-Unis) et y donne un excellent miel très foncé.

[modifier] Divers

Il existe une seconde espèce, le tulipier de Chine (Liriodendron chinense) : la feuille, plus découpée et arrondie, diffère légèrement de celle du tulipier de Virginie.

[modifier] Liens externes

répartition : Liriodendron tulipifera L. (fr+en)

[modifier] Notes et références

  1. abcdefghij (fr) Arbres - Jaromir Pokorny - p.90 - (ISBN 2-7000-1818-4) - Éditions Gründ - 1987