OCÉANIE/PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE – Créer un monde meilleur : le défi des enseignants

 6 total views,  1 views today

Boroko – “Jésus était le plus grand maître de tous les temps, mais il était incompris même par ses propres disciples, qui avaient peur de lui poser des questions. Il en va de même pour nous, les enseignants. Lorsque nos étudiants ne comprennent pas quelque chose, ils ont même peur de poser des questions”, a déclaré le père Gregory Bicomong Jnr SDB, Supérieur Provincial, dans son homélie lors de la messe de clôture du premier congrès des éducateurs du Don Bosco Education System , à Boroko.
Le défi que le Supérieur Provincial a voulu lancer, au sanctuaire de Marie Auxiliatrice, était de faire prendre conscience à tous les enseignants qu’ils sont appelés à la mission de rendre le monde meilleur. “Par votre engagement envers les jeunes, vous êtes appelés à faire de notre pays, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, un endroit meilleur.”
“Les disciples voulaient faire l’expérience de la gloire avant la douleur et la souffrance, mais nous devons apprendre le Mystère de la Croix avant d’apprendre le Mystère de la Résurrection. Il en va de même pour un étudiant qui voudrait obtenir son diplôme sans étudier”, a déclaré le père Gregory. Au milieu du mystère de la vie, nous devons faire du monde un endroit où il fait bon vivre.
“En tant qu’étudiant, la participation aux différents ateliers m’a vraiment aidé à en savoir plus sur le système préventif de Don Bosco et sur la manière dont Don Bosco s’occupait des jeunes de son époque. J’ai réalisé que lorsque je serai diplômée et que je commencerai à enseigner, je devrai être prête à partager son esprit avec les étudiants”, a déclaré Louisah Vutnamur, étudiante en troisième année du DBTI, qui a pris la parole lors du congrès.