OCÉANIE/PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE – Rêver grand : l’Église catholique, un partenaire stratégique pour la ville et le pays tout entier

 477 total views,  2 views today

Port Moresby – Au fil des ans, les sœurs salésiennes FMA ont rêvé et planifié de créer leur propre école technique pour les femmes. Le jour tant attendu est enfin arrivé. La campagne “Dream Big for the ladies”, présentée le 15 mai 2021, a ouvert la voie le lundi 26 juillet au nouvel Institut technique Marie Auxiliatrice .
Nous sommes profondément honorées de votre visite”, a déclaré Sœur Juliet De Leon, missionnaire des Filles de Marie Auxiliatrice , animatrice du projet “Dream Big for the ladies”, s’adressant à l’honorable Justin Tkatchenko et au gouverneur Powes Parkop pour leur soutien. “Votre présence et votre soutien confirment votre dévouement continu à l’éducation, à l’offre de plus d’opportunités pour les jeunes de Papouasie-Nouvelle-Guinée afin qu’ils deviennent des membres productifs de leurs familles et de leurs communautés, tout en soulignant votre intérêt pour l’autonomisation des femmes dans notre société.”
“Il s’agit d’une grande initiative de l’Église catholique au profit de nos femmes et de nos jeunes filles et au nom de la ville, je suis très heureux de la soutenir sans hésitation”, a déclaré le gouverneur Parkop, selon la note envoyée à l’Agence Fides. “Sans le soutien de l’Église catholique, le gouvernement ne serait pas en mesure d’atteindre les jeunes, l’Église est un partenaire stratégique pour la ville et le pays.” Pour les FMA et la Famille salésienne, il n’y a pas de plus grand rêve que d’éduquer les jeunes, car éduquer signifie évangéliser.
“Précisément en ces temps difficiles de pandémie, la collaboration de tous est nécessaire pour améliorer les conditions précaires de tant de garçons et de filles à travers l’éducation, en particulier, l’éducation technique et professionnelle, en construisant plus d’ateliers grâce aux conseils des sœurs salésiennes et de leurs collaborateurs laïcs dans la mission”, a déclaré le père Gregorio Bicomong, Supérieur Provincial des salésiens, SDB, qui a loué les efforts des FMA pour lancer l’institut pour les jeunes femmes marginalisées et à risque l’année prochaine 2022. “L’Institut technique Marie Auxiliatrice est un véritable jalon dans l’histoire du développement spirituel, humain, intellectuel ou intégral des jeunes femmes en PNG.”
M. Tkatchenko a également exprimé ses remerciements aux sœurs, déclarant : “L’Église catholique a tant investi en PNG, en temps, en efforts et en énergie, sans crainte. La Parole de Dieu vous guide pour le bien de notre peuple et l’Institut Technique Marie Auxiliatrice est une de ces réalités particulières”.