VATICAN – Les communautés du monde entier unies dans la prière mariale pour le Myanmar

 223 total views,  1 views today

Cité du Vatican – ” Nous avons respiré l’universalité de l’Église. Dans une réunion de prière vécue dans la simplicité, avec la récitation du Rosaire, nous avons voulu mettre l’Église et le peuple souffrant du Myanmar sous la protection affectueuse de Marie Très Sainte” : C’est avec ces mots que le frère vietnamien Père Anh Nhue Nguyen OFM Conv, Secrétaire Général de l’Union Pontificale Missionnaire, raconte à l’Agence Fides l’atmosphère et l’esprit vécus lors de la prière spéciale du Rosaire, organisée hier, 29 juin, par les Œuvres Pontificales Missionnaires au Centre International d’Animation Missionnaire , pour invoquer la paix au Myanmar.
Des représentants des OPM et des membres de l’Association des prêtres, religieux et religieuses du Myanmar à Rome étaient réunis en “présence” dans la chapelle du CIAM pour la prière mariale. Une connexion Internet a également été mise en place pour permettre aux directeurs nationaux des Œuvres Pontificales Missionnaires du monde entier, aux communautés religieuses des cinq continents, ainsi qu’aux croyants et missionnaires individuels de se joindre spirituellement à l’assemblée.
La prière des mystères glorieux du Rosaire s’est déroulée en italien et en birman et chaque mystère était célébré pour une intention particulière. “L’objectif de cette prière était d’exprimer une profonde proximité avec cette nation qui souffre, et de prier la Vierge Marie en pleine communion avec le Pape François qui a rappelé à plusieurs reprises le Myanmar dans ses appels”, a expliqué le père Nguyen. L’ Archevêque de Mandalay Marco Tin Win, des prêtres et religieux birmans, ainsi que les communautés des Missionnaires Servantes du Saint Sacrement, qui étaient parmi les promoteurs de la réunion de prière, étaient également présents. Sœur Giusy Sozza, mère générale de la congrégation, s’est dite “émue de voir les sœurs, qui connaissent de grandes difficultés et souffrances, connectées et unies dans la prière communautaire depuis le Myanmar”.
Les fidèles birmans suivent les indications de leurs Evêques qui ont indiqué, lors de leur récente assemblée, la prière du Rosaire comme le “principal moyen” de régénérer un climat de paix dans la nation, invitant tous les fidèles, dans leurs diocèses respectifs, à réciter chaque soir la prière de l’Ave Maria pour la réconciliation.
La prière au CIAM a vu les communautés catholiques, en Italie et à l’étranger, s’unir, à cette même heure, en communion spirituelle, pour implorer Dieu pour la paix au Myanmar. “Je voudrais remercier ceux qui étaient présents avec nous comme les Secrétaires Généraux des Œuvres Pontificales Missionnaires, ceux qui étaient avec nous en ligne, comme les Evêques, les prêtres et les religieux du Myanmar, comme Mgr Protase Rugambwa, Secrétaire de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, et ceux qui, comme le Cardinal Luis Antonio Tagle, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, étaient présents avec leur cœur en communion de prière. En tant qu’Église en chemin, nous croyons au pouvoir missionnaire et évangélisateur de la prière et nous confions la nation du Myanmar au Père et à la Vierge Marie”, a conclu le père Nguyen.