VATICAN – Pauline Jaricot est bénie : “Elle a aimé le Christ, le laissant agir à travers elle”

di | 05/25/2022

Lyon – Pauline Marie Jaricot , citoyenne de Lyon et fondatrice de l’Œuvre Pontificale de la Propagation de la Foi, l’une des quatre Œuvres Pontificales Missionnaires , a été béatifiée hier, 22 mai, au cours d’une célébration eucharistique solennelle qui s’est tenue à l’Expo de Lyon, un centre d’exposition qui a accueilli plus de 12 000 fidèles du monde entier. Lors de la cérémonie de béatification, le Cardinal Luis Antonio Tagle, Préfet de la Congrégation pour l’Évangélisation des Peuples, qui a présidé l’Eucharistie aux côtés de plus de 500 prêtres des cinq continents, a déclaré aux fidèles présents : ” Pauline Jaricot était une femme qui aimait Jésus-Christ, le laissant, Lui, le Verbe de Dieu, vivre, agir et aimer en elle et à travers elle. Nous voyons en elle un témoignage vivant de la puissance de l’amour pour Jésus, un amour qui devient identification à Jésus” :
Le Cardinal Tagle, ainsi que l’Archevêque de Lyon, Olivier de Germany, ont accueilli les 120 directeurs nationaux des Œuvres Pontificales Missionnaires qui ont voulu rendre hommage à la fondatrice Jaricot, alors que se tient à Lyon l’assemblée générale annuelle des OPM. Tous ont rendu hommage à celle qui, au cours d’une vie toujours axée sur l’évangélisation, a fondé il y a exactement 200 ans une œuvre qui a été cruciale pour la croissance et le développement des Églises particulières d’Asie, d’Afrique, d’Amérique latine et d’Océanie et qui est bien résumée par la devise “une prière et un sou pour les missions”.
Notant l’extraordinaire perspicacité spirituelle et missionnaire de Jaricot, le Cardinal a ajouté : “L’Esprit Saint ouvre de nouveaux chemins pour que la parole et l’amour de Jésus puissent atteindre plus de personnes. Pauline Jaricot était docile à l’Esprit Saint qui l’animait d’idées et d’initiatives nouvelles pour répandre l’Évangile et servir les pauvres. Elle a suivi, en cela, la grande tradition spirituelle, missionnaire et sociale de l’Église de Lyon”.
La communauté catholique locale, conduite par Mgr de Germany, a accueilli avec enthousiasme et émotion la nouvelle bienheureuse, “une femme à la fois contemplative et active”, a fait remarquer Mgr de Germany, soulignant qu’à la fin de sa vie, elle était passée de la richesse à la pauvreté, à l’humiliation, à l’oubli de tous et au dénuement.
Cependant, a rappelé le Cardinal Tagle, Jaricot a “accepté la perte de toutes choses pour gagner le Christ” , finissant dans la pauvreté, après avoir passé son existence au service des pauvres et des exploités, proches et lointains. Pourtant, Pauline n’a pas perdu la paix du cœur et l’espérance en Dieu au pied de la croix: “Servir Jésus dans l’affamé, l’assoiffé, l’étranger, le nu, le malade, l’emprisonné, conduit à la félicité éternelle. C’est la paix de Jésus. La paix du Christ a donné à Pauline Jaricot la sérénité, la patience et le courage d’affronter les difficultés physiques, les calomnies et les humiliations”, a rappelé le Préfet de Propaganda Fide. “La nouvelle bienheureuse, a-t-il conclu, est devenue une amoureuse de Jésus, une missionnaire de l’Église, une sœur des pauvres et un instrument de la fraternité universelle”.
Au cours de la célébration, la relique du cœur de Jaricot a été apportée à l’autel, confiée aux mains d’une adolescente, Mayline Tran, qui s’était étouffée avec un morceau de nourriture il y a dix ans, à l’âge de trois ans, et avait fini dans le coma. Après une chaîne de prière et une neuvaine de prière à Pauline Jaricot, les médecins ont attesté de l’extraordinaire guérison de l’enfant. Après l’achèvement du processus diocésain et l’examen ultérieur par la Congrégation pour les causes des saints, le Pape François a reconnu le miracle accompli par Dieu par l’intercession de la vénérable Pauline Jaricot en 2020, ouvrant ainsi la voie à sa béatification.
Toute la ville de Lyon a célébré et rendu hommage à une femme que les visiteurs et les pèlerins peuvent aussi mieux connaître grâce à l’exposition organisée dans la basilique de Fourvière, qui abrite des témoignages historiques de la vie de Pauline et du mouvement spirituel qu’elle a initié. Il est remarquable de constater la présence d’exemplaires historiques des ” Annales de la Propagation de la Foi “, publications initiées par Jaricot dans le but de transmettre les nouvelles des missions à tous les baptisés et de les sensibiliser ainsi à avoir le cœur, l’esprit et les mains ouverts pour soutenir concrètement ceux qui s’engagent dans l’annonce de l’Évangile jusqu’aux extrémités de la terre.

Read More

I contenuti del sito fides.org sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.