Jean Girardoux – Le Cerf

I

VERS le début de l’année, Fontranges, qui avait vécu depuis la mort de son fils dans l’affliction, ressentit un malaise contre lequel il se défendit d’abord, car il y soupçonna presque une distraction à son deuil : il lui sembla un jour qu’il aimait moins les chiens. Il continua à les dresser, à les caresser, mais il dut bientôt s’avouer que ses gestes étaient machinaux, que les chenils ne l’intéressaient plus. Continua la lettura di Jean GirardouxLe Cerf

No visits yet

Jules Janin – Gaspard Hauser

ON se plaint de la stérile fécondité des auteurs. Il vous vient des livres de ci, de là, de partout. Vous avez déjà trop de romans ; on va donc vous en donner de nouveaux.

Il y a chroniques sur chroniques ; en conséquence on en compose de plus belle. Du drame, vous n’en voulez plus, du vaudeville vous n’en faites qu’un : hélas ! de la littérature quelconque, vous ne voulez Continua la lettura di Jules Janin – Gaspard Hauser

No visits yet

Jean Girardoux – La Prière sur la Tour Eiffel

C’EST le premier mai. Chaque mal infligé à Paris est guéri aujourd’hui par le grand spécialiste. Quand un plomb saute dans un ministère, c’est le fondateur même de l’École supérieure d’électricité qui accourt. Quand un tramway déraille, c’est l’équipe des dix premiers polytechniciens qui vient le remettre dans sa voie. Chaque bourgeois, vers midi, après ces cures merveilleuses, a le sentiment que si son bouton de pardessus sautait on alarmerait la Continua la lettura di Jean Girardoux – La Prière sur la Tour Eiffel

(Visited 2 times, 1 visits today)

Jean Girardoux – Berlin

BERLIN n’est plus la capitale de la Prusse. Elle a passé ce rôle à Postdam. Berlin est la capitale de l’Allemagne.

L’Allemagne est un empire qui comptait voilà douze ans encore une cinquantaine d’États et une cinquantaine de capitales. Chaque capitale, dans ses mœurs, ses monuments, ses projets même, était le dépôt vivant d’un passé, l’aboutissement, plus ou moins heureux, d’une civilisation spéciale. Les cinquante passés de l’Allemagne concouraient tous, chacun dans Continua la lettura di Jean Girardoux – Berlin

No visits yet

Jean Girardoux – Le Signe

DUMAS avait trente-sept ans. Depuis six ans il dirigeait les usines et les mines en France. Le jour où l’on apprit sa mort, onze grandes cheminées seulement par centaine continuèrent de fumer dans notre pays et pour la première fois, aux yeux du voyageur en rubans qui va de Saint-Etienne à Lyon, Saint-Chamond apparut. Sur cinq millions trois cent treize mille tonnes de fer, les mines de Dumas en donnaient quatre Continua la lettura di Jean GirardouxLe Signe

No visits yet

Francesco Petrarca – Cantai, or piango, et non men di dolcezza

Cantai, or piango, et non men di dolcezza
del pianger prendo che del canto presi,
ch’a la cagion, non a l’effetto, intesi
son i miei sensi vaghi pur d’altezza.

Indi et mansüetudine et durezza
et atti feri, et humili et cortesi,
porto egualmente, né me gravan pesi,
né l’arme mie punta di sdegni spezza.

Tengan dunque ver’ me l’usato stile
Amor, madonna, il mondo et mia fortuna,
ch’i’non penso esser mai se non felice.

Viva o mora o languisca, un piú gentile
stato Continua la lettura di Francesco Petrarca – Cantai, or piango, et non men di dolcezza

(Visited 8 times, 1 visits today)

We are not Charlie and we will never be.