AMÉRIQUE/BOLIVIE – Le Conseil des laïcs : notre défi est de jouer un rôle de premier plan dans la construction d’une culture de la paix

 17 total views,  1 views today

Sucre – “En aucun cas on ne peut accepter qu’ on puisse résoudre les problèmes avec l’agression, au contraire notre défi est de jouer un rôle de premier plan dans la construction d’une culture de la paix, selon nos valeurs et les principes fondamentaux de la vie chrétienne” : c’est par cette déclaration que commence la Déclaration du Conseil bolivien des laïcs catholiques, qui porte la date du 1er novembre, adressé “au noble peuple de Dieu”. Dans le texte, parvenu à Fides, le Conseil rappelle que “le respect de la vie est un principe fondamental de la condition humaine”, et cette réalité nous appelle, en tant que peuple de Dieu, membres du même corps, “à réfléchir sur nos actions face aux différentes formes et niveaux de violence dans notre société”. D’où certaines déclarations : “En tant que laïcs, et plus encore en tant que citoyens, selon notre droit constitutionnel, nous sommes appelés à prendre soin et à protéger la vie et la famille. En tant qu’Église, nous défendrons toujours la vie dès le moment de la conception, parce que Dieu est celui qui donne la vie. Il est impératif de renforcer les valeurs humaines qui nous conduiront à vivre une vie exempte de violence, en approfondissant nos efforts pour lutter contre toutes les formes de violence au sein de la famille et de notre société”. Puis ils invitent au dialogue pour trouver des solutions aux problèmes : ” La manière de résoudre les problèmes n’est pas la violence par la violence, nous exhortons toutes les institutions à éviter les actions violentes contre notre Église ou les frères et sœurs qui en font partie, et de la même manière nous invitons tout le monde au dialogue pour trouver des solutions, en étant actif, proactif, ouvert à l’écoute et respectueux de la profession de foi et de la liberté de culte, puisque nous sommes un État laïque, reconnu par notre constitution politique “. Enfin, le message rappelle que “en tant que laïcs et citoyens, nous sommes une partie active de notre société”, et “nous sommes appelés à être sel et lumière dans le monde, donc dans notre pays nous devons tous faire un effort et essayer d’arrêter l’agression et être des instruments d’unité et de paix”.