AMÉRIQUE/PÉROU – “Tous sont appelés à la mission” : préparation de la Journée Mondiale des Missions

 15 total views,  1 views today

Lima – “Tous les baptisés sont appelés à la mission. Annoncer l’Évangile et témoigner de la parole de Dieu. Le mois missionnaire est un moment privilégié pour nous inviter à réfléchir à l’appel du Seigneur : le thème choisi cette année par le Pape pour la Journée Mondiale des Missions “Nous ne pouvons pas nous taire sur ce que nous avons vu et entendu”, est une réponse engageante et stimulante, qui se poursuit aujourd’hui et tout au long de la vie”. C’est ce qu’a déclaré à l’Agence Fides le Père Victor Livori, Directeur National des Œuvres Pontificales Missionnaires du Pérou, en rappelant que l’appel à l’évangélisation n’est pas “limité à un seul mois par an”, celui d’octobre, mais qu’il est la responsabilité permanente de chaque baptisé.
Le père Victor fait référence au rôle croissant des laïcs et parle des défis les plus importants pour l’Église à l’avenir : “Tous les chrétiens sont invités à célébrer et à rendre grâce pour la mission, mais plus particulièrement, à prier pour leurs frères et sœurs qui vivent dans les diocèses les plus pauvres de la terre ; et à vivre la solidarité en participant à une recherche unique organisée dans toutes les églises du monde”. Le prêtre rapporte que dans les communautés catholiques du Pérou, on vit le mois d’octobre missionnaire et la préparation de la Journée mondiale des missions avec la récitation du chapelet missionnaire enrichi par les méditations du pape François. Et il mentionne la célébration de la “neuvaine spéciale au Seigneur des Miracles” , une fête célébrée le dernier dimanche d’octobre, avec une grande dévotion parmi le peuple péruvien.
Selon le directeur national, le rôle des OPM au sein de la communauté catholique doit être réévalué : “Une immersion plus profonde dans la vie réelle des gens fera du bien”, dit-il. “Nous devons être vigilants et essayer de réintégrer la capillarité de l’action et des contacts des OPM dans le réseau ecclésial. Ce n’est qu’en favorisant ces conditions, poursuit-il, que nous pourrons échapper au piège de l’abstraction. Nous devons donc répondre à des questions et à des besoins réels, plutôt que de formuler et de multiplier les propositions”.
Les Sociétés Missionnaires, rappelle le Père Livori, sont nées spontanément de la ferveur missionnaire exprimée par la foi des baptisés. Depuis leur fondation jusqu’à aujourd’hui, ils ont toujours marché sur deux chemins parallèles qui, dans leur simplicité, ont toujours été familiers au cœur du peuple de Dieu : le chemin de la prière et le chemin de la charité. Les Œuvres Pontificales Missionnaires”, conclut-il, “sont un instrument au service de la mission dans les Églises particulières, dans l’horizon de la mission de l’Église qui a toujours embrassé le monde entier”.

Link correlati :L’interview du Père Livori sur la chaîne Youtube de l’Agence Fides