AFRIQUE/NIGERIA – Lassitude face aux enlèvements et homicides de prêtres et de religieux au Nigeria

Abuja – « Nous apprenons avec un grand trouble et une grande indignation l’augmentation du nombre des enlèvements et dans certains cas des homicides de prêtres et de religieux dans notre pays » affirme la résolution approuvée au terme de la I° Assemblée plénière de l’Association des Directeurs de la Communication diocésains et religieux du Nigeria, qui s’est tenue au Centre pastorale Saint Jean Paul II de Makurdi, dans l’Etat de Benue, du 25 au 29 mars.
Le jour de l’ouverture des travaux, 25 mars, a été enlevé un autre prêtre nigérian, le Père John Bako Shekwolo, prélevé à son domicile du village d’Ankuwai, dans l’Etat de Kaduna, au centre nord du Nigeria . Une semaine auparavant, le 20 mars, avait été retrouvé le corps sans vie du Père Clément Rapuluchukwu Ugwu, Curé de la Paroisse Saint Marc d’Obinofia Ndiuno, dans l’Ezeagu Local Government Area de l’Etat d’Enugu, lequel avait été enlevé le 13 mars .
« L’Eglise a été et continue à constituer la voix et l’espérance de ceux qui n’ont pas de voix au sein de la société » rappellent les Directeurs des communications sociales. « Cette fonction a été assumée par des prêtres et des religieux : se passer de prêtres et de religieux implique faire disparaitre l’Eglise et ce qu’elle représente ».
Face à cette vague de crimes qui menace la vie de l’Eglise, les Directeurs des communications sociales lancent un appel à la Conférence épiscopale du Nigeria afin qu’elle « recherche les causes des enlèvements et des homicides de prêtres et de religieux et qu’elle collabore avec le gouvernement afin de mettre un terme à ces actes sacrilèges ».

da: www.fides.org
I contenuti del sito sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale