AMÉRIQUE/NICARAGUA – Justice et Paix : “toute personne a le droit d’agir en conscience et en liberté”

 20 total views,  1 views today

Managua – “L’Église, en tant que Mère et Maîtresse, ne cesse d’appeler tout le monde à construire la paix… Nous demandons aux fidèles de continuer à prier pour que Jésus-Christ, Prince de la Paix, et la Vierge Immaculée continuent à accompagner le peuple qui ne perd pas sa foi inébranlable en Dieu et n’abandonne pas son espoir en un avenir meilleur pour la Patrie”. C’est l’appel adressé “au peuple de Dieu et aux personnes de bonne volonté” par la Commission “Justice et Paix” de l’Archidiocèse de Managua, qui a pour titre l’une des Béatitudes : “Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés” .
Le message rappelle que, selon la Doctrine sociale de l’Église, “pour construire une société composée de personnes ayant la dignité d’être des images vivantes de Dieu, la recherche du bien commun est nécessaire comme fondement de base, accompagnée de principes fondamentaux tels que la liberté, la justice, la vérité, la charité et la recherche de la paix”.
Le bien commun, souligne le texte envoyé à Fides, implique que “tous les citoyens puissent vivre dans la tranquillité que leurs droits soient respectés”. Toute personne a le droit d’agir en toute liberté et selon sa conscience, en prenant personnellement des décisions morales et politiques ; “nul ne doit être contraint d’agir contre sa conscience, ni empêché d’agir selon sa conscience”, comme l’enseigne le Catéchisme de l’Église catholique. “Les détenteurs de la puissance publique, de droit ou de fait, rappelle la Commission, ont la responsabilité de procurer le bien commun de la nation, sans distinction, dans le respect des droits fondamentaux et inaliénables des citoyens”. C’est la seule façon de construire une société où la dignité de la personne humaine prévaut”.