ASIE/IRAQ – La douleur et les condoléances de l’Eglise chaldéenne pour les victimes de l’incendie de l’hôpital de Nassiriya

 179 total views,  3 views today

Bagdad – Le Cardinal Louis Raphael Sako, Patriarche de Babylone des Chaldéens, a exprimé au nom de toute l’Eglise chaldéenne, “une profonde tristesse et une grande douleur” pour la tragédie survenue lundi 12 juillet à l’Hôpital “Imam al Hussein” de Nassiriya, où un incendie a causé la mort d’au moins 92 personnes présentes dans la structure réservée aux patients du Covid-19. Dans un bref message, publié par les organes officiels du Patriarcat, des condoléances et une solidarité ont été exprimées aux familles des victimes, confiant dans la prière les âmes des défunts à la miséricorde infinie de Dieu.
Dans le bref texte, l’espoir est également exprimé pour que cette énième catastrophe dans le pays – qui a également fait une centaine de blessés et d’intoxiqués – contribuera “à réveiller la conscience des responsables irakiens” et les incitera à mettre de côté leur “opposition incompréhensible”, à unir leurs forces et à assumer leurs responsabilités dans cette “phase difficile”, pour aider le pays à se remettre sur pied et à surmonter les urgences et les problèmes économiques et sociaux qui tourmentent la vie quotidienne de la population.
Le Pape François a également fait savoir, mardi 13 juillet, qu’il était “profondément attristé” par la nouvelle de la tragédie de Nassiriya, qui lui est parvenue alors qu’il était hospitalisé au Policlinico Agostino Gemelli de Rome pour les séquelles de l’opération qu’il a subie le dimanche 4 juillet. Dans un télégramme envoyé au nom du Souverain Pontife par le Secrétaire d’État du Vatican, le Cardinal Pietro Parolin, à l’Archevêque Mitja Leskovar, Nonce apostolique en Irak, le Pape a exprimé sa “proximité spirituelle avec tous ceux qui ont été touchés par le tragique incendie de la salle d’isolement Covid de l’hôpital al-Hussein à Nassiriya”. Le Pape François – lit-on dans le télégramme -, “prie spécialement pour ceux qui sont morts et pour le réconfort de leurs familles et amis qui pleurent leur perte”, invoquant sur les patients, le personnel et les assistants de l’Hôpital, “les bénédictions de Dieu”, qui accordent “consolation, force et paix”.
À la suite de cette tragédie – rapportent les médias locaux – des mandats d’arrêt ont été émis à l’encontre de 13 personnes, dont le responsable provincial de la santé, Saddam Sahib al-Tawil.