ASIE/PAKISTAN – Jeûne et prière pour lutter contre le terrorisme au Pakistan et en Nouvelle Zélande

Islamabad – « Nous sommes appelés à construire la paix dans le monde et apporter notre contribution à la lutte contre le terrorisme qui fait des victimes innocentes. Nous condamnons toute attaque contre les minorités religieuses, celles intervenues au Pakistan comme celles de Nouvelle Zélande qui ont tué des frères musulmans. Nous exprimons notre solidarité aux familles qui ont perdu des êtres chers dans le cadre de l’attaque de Christchurch où sont morts notamment neuf pakistanais. Nous sommes proches d’eux et prions pour eux. Au cours de ce temps de Carême, veillons et jeûnons pour la paix et contre toute forme de terrorisme ». Ainsi que l’a appris Fides, c’est ce qu’a déclaré l’Archevêque de Rawalpindi-Islamabad, S.Exc. Mgr Joseph Arshad, en présidant une veillée de prière pour la paix et pour le rejet du terrorisme en la Cathédrale de Rawalpindi au soir du 23 mars.
Des centaines de fidèles, de prêtres et de religieux ont participé à ladite veillée de prière. L’Archevêque, qui est également Président de la Conférence épiscopale du Pakistan, exprimant sa ferme condamnation de l’attentat advenu en Nouvelle Zélande, a noté : « Nous sommes consternés et tous appelés à faire notre devoir, au sein de chaque nation du monde. Le massacre de musulmans en Nouvelle Zélande démontre la vague croissante d’extrémisme et de radicalisation qui se fraye un chemin dans le monde entier et il démontre aussi que le terrorisme n’a ni religion ni frontières nationales. Il profane le nom de Dieu ».
S.Em.le Cardinal Joseph Coutts, Archevêque de Karachi, a, lui aussi, exprimé les sentiments des chrétiens du Pakistan, en condamnant « l’horrible attaque contre les mosquées en Nouvelle Zélande », qualifiant Naeem Rashid, l’enseignant pakistanais qui s’est sacrifié en cherchant à bloquer le tueur de « héros national ». Le Cardinal a invité les fidèles à vivre dans cet esprit le temps du Carême. « C’est un temps de prière, de jeûne et de pénitence – a-t-il rappelé. Nous sommes appelés aujourd’hui à prier pour toutes les victimes de la violence et du terrorisme, à œuvrer pour la justice et pour la paix », en offrant, « de tout cœur, notre profonde solidarité et notre affection à nos frères et sœurs musulmans, en ce moment de souffrance ». En parlant du geste de Naeem Rashid, le Cardinal remarque que, « nous pakistanais, sommes des personnes de paix, capables de sacrifier nos vies pour notre prochain ».
Au sein de la nation, des citoyens de foi différente – musulmans, chrétiens et hindous – ont organisé au cours de ces dernières semaines des événements et des manifestations de protestation et de solidarité, ainsi que des veillées de prière qui ont impliqué les croyants de toutes les communautés religieuses. Mgr Saleh Diego, Vicaire général et Directeur de la Commission Justice et Paix de l’Archidiocèse de Karachi, appréciant l’unité démontré par l’ensemble de la nation pakistanaise en ce moment douloureux, relève : « Nous éprouvons tristesse et amertume en voyant, au Pakistan comme en Nouvelle Zélande ou dans d’autres parties du monde, des hommes qui, s’inspirant à une idéologie fondamentaliste, tuent au nom d’une haine religieuse. Nous sommes tous enfants de Dieu et frères en humanité ».
Au Peace Center de Lahore, dont le Directeur est le Père James Channan OP, ont également été organisées des rencontres interreligieuses afin de « condamner le terrorisme et de demander l’unité de tous les hommes de bonne volonté et des institutions. Les terroristes trahissent la foi et abusent du nom de Dieu, qui enseigne à l’homme l’amour, la proximité, l’accueil et la miséricorde » affirme le Père Channan.

da: www.fides.org
I contenuti del sito sono pubblicati con Licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale