ASIE/SRI LANKA – Un prêtre catholique détenu par la police : il réclame vérité et justice pour les attaques de Pâques

 29 total views,  1 views today

Colombo – “Nous sommes ici depuis trois jours pour accompagner notre frère, le père Cyril Gamini Fernando, convoqué par les services de renseignement pour un interrogatoire. Ils lui demandent de rendre compte des déclarations qu’il a faites sur la responsabilité du Renseignement concernant les explosions de Pâques en 2019. Nous représentons ici les prêtres de l’archidiocèse de Colombo. Nous sommes ici en prière, chapelet en main, pour exprimer notre solidarité avec le Père Cyril, et pour demander à Dieu que la vérité éclate au grand jour et qu’il y ait une véritable justice. Nous demandons à tous les fidèles de prier avec nous”, a déclaré à l’Agence Fides le Père Robinson Wijesinghe, qui fait partie du groupe de prêtres catholiques de l’archidiocèse de Colombo qui tiennent un sit-in de protestation pacifique et de prière silencieuse devant le Crime Investigation Department de la capitale Colombo, où le Père Cyril Gamini Fernando, prêtre du même archidiocèse, est détenu pour enquête et interrogatoire.
Alors que toute l’Église du Sri Lanka a appelé les politiques et les forces de l’ordre à faire la clarté et la vérité sur les instigateurs des attentats de 2019 , le père Cyril a été dénoncé et convoqué pour ses déclarations mettant en cause le rôle et les failles des Services de renseignement.
Le Père Cecil Joy, également présent au présidium, ajoute à Fides : ” Nous sommes rassemblés de tout le diocèse de Colombo pour demander justice et vérité. Nous nous souvenons qu’en 2019, plus de 200 personnes sont mortes et plus de 500 ont été blessées dans de terribles attentats. Après plus de deux ans, nous sommes toujours là à demander la vérité. L’un de nos prêtres, le père Cyril, a été convoqué parce qu’il a publiquement demandé que la vérité éclate au grand jour : la vérité est le droit des victimes, elle est le devoir de l’État. La communauté internationale doit savoir. Nous demandons à tous les fidèles de prier pour nous et avec nous. Nous sommes réunis au nom de Dieu en tant que croyants, à la recherche de la vérité”.
Le père Cyril Gamini Fernando est membre du “Comité catholique national pour la justice aux victimes” des attentats de Pâques de 2019. Il y a un mois, le directeur général du service de renseignement de l’État, le général Suresh Salley, a déposé une plainte contre le prêtre pour ses déclarations.
Au Sri Lanka, le 21 avril 2019, trois hôtels de luxe à Colombo , et trois églises ont été touchés par des attentats-suicides. Deux autres bombes ont explosé, l’une dans une maison à Dematagoda et l’autre au Tropical Inn à Dehiwala. Outre les huit kamikazes, 269 personnes ont été tuées dans les attentats, dont 45 ressortissants étrangers, tandis qu’au moins 500 personnes ont été gravement blessées.
Les kamikazes ont été identifiés comme étant associés à l’organisation National Thowheeth Jama’ath . Il y a beaucoup d’inconnues sur le motif, les commanditaires, l’exécution des attentats, le manque d’intervention de la police et des services de renseignement, malgré les avertissements reçus, et, après deux ans, l’opinion publique attend toujours la clarté et la vérité.